Vote

Tous les producteurs laitiers accrédités ont la possibilité de soumettre un vote par ferme laitière pour chaque résolution publiée. Le vote est confidentiel, et chaque personne qui vote doit choisir « POUR » si elle appuie la résolution ou « CONTRE » si elle ne l’appuie pas.

Pour voter, tous les participants doivent avoir un nom d’utilisateur et un mot de passe pour ouvrir une session. Toute l’information transmise sera protégée en vertu de notre Politique de confidentialité.

1] Ouvrez une session si vous êtes un client de Lactanet avec un numéro de troupeau

Si vous êtes un client de Lactanet, vous êtes déjà inscrit. Votre nom d’utilisateur est votre adresse courriel et votre mot de passe est votre numéro de troupeau.

Ouvrez une session et votez:

Remarque : Si des difficultés techniques surviennent, par exemple si votre adresse courriel a changé et ne correspond plus à celle dans nos dossiers, veuillez choisir la deuxième méthode et vous inscrire ci-dessous.

2] Inscrivez-vous si vous n’êtes pas un client de Lactanet

Si vous êtes un producteur laitier canadien, mais que vous ne recevez aucun service de Lactanet (c.-à-d. les producteurs laitiers qui n’utilisent pas actuellement les services de gestion des troupeaux de Lactanet tels que le contrôle laitier et les services-conseils, de laboratoire, de génétique, logiciels, etc.) et que vous n’avez pas de numéro de troupeau, vous devrez compléter un processus d’inscription simple de 30 secondes avant de pouvoir ouvrir une session et voter.

Période de vote

Le vote doit être effectué en ligne entre le 17 et le 28 avril 2023 dans la zone désignée ci-dessous. Les résultats du vote seront publiés le 2 mai 2023.


Résolutions

Génétique

Attendu que…

Attendu que l’indice de Valeur d’élevage Relative (VÉR) pour le caractère VITESSE DE TRAITE est basé sur des évaluations subjectives, sans mesure directe, effectuées à la première lactation.

Attendu que la personne qui fait l’évaluation subjective n’est pas toujours une personne qui effectue les traites, donc en mesure d’offrir une évaluation juste.

Attend qu’une vache peut être évaluée avec une vitesse de traite rapide (désirable) parce que sa quantité de lait produite est faible et qu’inversement, une vache peut être évaluée avec une vitesse de traite lente (indésirable) parce que sa quantité de lait produite est grande.

Attendu que la sélection génétique basée sur l’indice VÉR de VITESSE DE TRAITE, majoritairement sur de jeunes taureaux avec une évaluation génomique, offre des résultats décevants et inconstants sur ce critère dans les étables.

Attendu qu’avec les systèmes de traite robotisés, la quantité de lait et/ou gras par minute de chaque vache influence la performance économique de l’installation

Attendu qu’avec ces systèmes, des vaches productives et rapides à traire sont à privilégier.

Attendu que beaucoup de systèmes de traite offrent des données précises sur la vitesse de traite à partir desquelles il est possible de calculer une quantité produite de lait et/ou gras par minute pour toutes les traites de chaque animal.

En conséquence…

En conséquence, il est proposé que Lactanet développe un nouvel indice génétique basé sur les données objectives des systèmes de traite, mesurant la capacité des vaches à donner une grande capacité de lait rapidement qui serait exprimé sous forme de Valeur d’Élevage Relative (VÉR), basé sur un calcul de quantité de matière grasse produite par minute de traite.  Ce nouvel indice mettrait de côté toute évaluation subjective et remplacerait l’indice actuel.

 NomLieu
ProposeuseStéphanie BeaucheminSte-Anne-De-La-Pérade, Québec
1er appuyeurPatrick AllenSt-Anselme, Québec
2e appuyeurJonathan LampronSte-Séraphine, Québec
3e appuyeuseBéatrice Le MaySainte-Croix-De-Lotbinière, Québec
4e appuyeurJonathan GiguèreHam-Nord, Québec

Le vote est maintenant terminé.

Résultats du vote : Adoptée

Votes pour10
Votes contre3
Total des votes13

Attendu que…

Attendu que le système d’indice composite n’est pas parfait.

Attendu que le système composite permet à des taureaux de bénéficier de bonis dans leurs critères majeurs, en possédant une qualité dans un défaut de la race.

Attendu que le système composite inflige à des taureaux des pénalités dans leurs critères majeurs pour avoir un défaut commun avec celui de la race.

Attendu que de modifier les indices génétiques avec des bonis et pénalités vient influencer les choix d’achat de semence de l’individu.

Attendu que de modifier un indice génétique pour aider une race à se sortir de tendances génétiques (membre droit, trayons court, stature plus forte) n’est pas le seul moyen que Lactanet possède.

Attendu que de modifier un indice génétique pour aider une race à se sortir de tendances génétiques (membre droit, trayons court, stature plus forte) fait se sentir certains éleveurs comme maternés par Lactanet.

Attendu que certains éleveurs se sentent endeuillés suite à la disparition des indices linéaires dans les critères majeurs; un repère provenant des données du terrain qui leur permettait de mieux croiser leurs animaux, (entre autres d’exposition).

Attendu que certain centres d’I.A. ont déjà emboité le pas pour effectuer des croisements dits composites, en accouplant mâle et femelle au trait désirable ensemble et ainsi aller chercher un maximum de bonus pour « booster » fictivement l’épreuve de leurs jeunes taureaux.

Attendu que cela mènera à la prochaine façon de faire surévaluer les taureaux.

Attendu que les défauts de race actuels (membre droit, trayons court, stature plus forte) originent des sélectionneurs qui ne croisaient que les meilleurs animaux ensemble à partir d’indices totaux (TPI, IPV, PRO$, CONF) sans égard à la consanguinité ou aux critères de conformation et non aux choix de croisement des éleveurs-sélectionneurs.

En conséquence…

En conséquence, il est proposé de demander à Lactanet de faire en sorte que les indices linéaires des caractères majeurs puissent être disponible à la consultation de l’utilisateur à quelque part sur leur site (nouvelle colonne, onglet séparé, etc.)

Il ne sera jamais demandé d’abolir les indices composites, mais il serait intéressant pour n’importe quel éleveur de pouvoir comparer, s’il le désir, les deux types d’indices pour les critères majeurs pour un même taureau par exemple. Nous croyons que présenter les deux indices de cette façon est très envisageable. C’est dans un esprit de consultation et de comparaison des indices majeurs. Le tout ayant pour but de faire de meilleur achat et de croiser encore mieux nos animaux. Le coût d’élevage d’une taure se situe au-delà de 4000$ aujourd’hui avec l’inflation, il vaut mieux en savoir plus que pas assez avant d’effectuer nos achats et nos inséminations.

 NomLieu
ProposeurReno DesaulniersAmos, Québec
1er appuyeurYanick SylvainLauney, Québec
2e appuyeurFabien BeaudoinPalmarolle, Québec
3e appuyeurJacques GravelAmos, Québec
4e appuyeurJonathan Ten-HaveLandrienne, Québec

Le vote est maintenant terminé.

Résultats du vote : Adoptée

Votes pour9
Votes contre2
Total des votes11

Attendu que…

Attendu que les services génétiques de Lactanet sont financés par les associations de races et les centres d’insémination artificielle.

Attendu que les principaux utilisateurs du site de Lactanet sont les éleveurs canadiens.

Attendu que ceux-ci demandent un accès rapide à leurs données.

Attendu que la facilité de consultation du site de Lactanet devrait avoir un effet bénéfique sur le nombre de consultations du site par les éleveurs canadiens.

En conséquence…

En conséquence, il est proposé que la liste de progéniture d’un animal soit, par défaut, la liste de sa progéniture canadienne et en option sa progéniture internationale.

 NomLieu
ProposeurAlphonse PittetSaint-Tite, Québec
1er appuyeuseÉlyse GendronSt-Polycarpe, Québec
2e appuyeurPascal MartinSainte-Cécile de Milton, Québec
3e appuyeurLouis St-AubinSt-Clet, Québec
4e appuyeuseJulie DuchesneSt-Narcisse, Québec

Le vote est maintenant terminé.

Résultats du vote : Adoptée

Votes pour9
Votes contre1
Total des votes10

Contrôle laitier

Attendu que…

Attendu que lors de l’utilisation du site Lactanet pour l’identification des animaux, l’absence de numéros de gestion du troupeau peut rendre difficile la recherche d’animaux.

Attendu que l’utilisation de l’application mobile de Lactanet devrait fournir de meilleurs liens vers la page de sommaire de l’évaluation génétique de l’animal sur le site web.

En conséquence…

En conséquence, il est proposé que Lactanet ajoute des numéros de gestion de troupeau aux animaux dans son système pour affichage sur le site web.

Il est également résolu que l’application mobile Lactanet dirige les clients vers la page de profil génétique de l’animal sur le site web de Lactanet avec un accès facile aux autres pages.

 NomLieu
ProposeuseLindsay GreenoughGreenfield, Nouvelle-Écosse
1er appuyeurScott MacdonaldSussex, Nouveau-Brunswick
2e appuyeurPeter SinclairGoshen, Nouvelle-Écosse
3e appuyeurAndrew HornbrookSussex, Nouveau-Brunswick
4e appuyeurBen RoyKentville, Nouvelle-Écosse

Le vote est maintenant terminé.

Résultats du vote : Adoptée

Votes pour9
Votes contre1
Total des votes10

Attendu que…

Attendu qu’une grande partie des éleveurs de races de couleur ont des troupeaux mixtes et de petites populations de certaines races.

Attendu que la publication des moyennes de troupeau constitue une excellente publicité pour les petites races et des données importantes pour les gens.

Attendu que les associations de race, comme Ayrshire Canada, reconnaissent les moyennes de troupeau avec aussi peu que cinq lactations complétés, alors que Lactanet en exige dix.

En conséquence…

En conséquence, il est résolu que Lactanet reconnaisse les moyennes de troupeau avec aussi peu que cinq lactations complétés dans leurs rapports annuels.

 NomLieu
ProposeuseLindsay GreenoughGreenfield, Nova Scotia
1er appuyeurScott MacdonaldSussex, New Brunswick
2e appuyeurPeter SinclairGoshen, Nova Scotia
3e appuyeurAndrew HornbrookSussex, New Brunswick
4e appuyeurBen RoyKentville, Nova Scotia

Remarque : Pour les moyennes annuelles du troupeau officielles, Lactanet exige un minimum de dix lactations complétées pour les races Holstein, Jersey et Ayrshire et un minimum de cinq lactations complétées est utilisé pour les races Suisse brune, Canadienne, Guernsey et Shorthorn laitière.

Le vote est maintenant terminé.

Résultats du vote : Indéterminé

Votes pour6
Votes contre6
Total des votes12

Attendu que…

Attendu que de plus en plus de sujets de lignées pures démontrent un pelage avec des taches blanches.

Attendu qu’une tache blanche «OCS» doit être enregistrée dans le livre généalogique sans affecter la pureté d’un animal.

Attendu que plusieurs éleveurs omettent de fournir une telle information.

Attendu que le mode de transmission n’est pas clairement défini.

En conséquence…

En conséquence, il est proposé que lors du contrôle laitier que l’information «OCS» soit ajoutée à l’animal et qu’un suivi statistique annuel soit fait.

 NomLieu
ProposeurDave LabrieSt-Cyprien, Québec
1er appuyeuseJosée CharronVerchères, Québec
2e appuyeuseIsabelle DupréSt-Germain de Grantham, Québec
3e appuyeurÉtienne Boivin-CôtéSt-Gédéon, Québec
4e appuyeurMikhaël DaigleSt-Ferdinand, Québec

Remarque : OCS fait référence à « Off Color Spot » en anglais et ce code est utilisé par certaines associations de race pour identifier les animaux avec des marques blanches ou de couleur différente qui ne sont pas représentatives des caractéristiques de la race en termes de couleur et/ou de motif du pelage. Souvent, la tache de couleur se trouve sur le dessous du ventre ou l’animal a un noyau blanc dans la queue. Lorsqu’il est observé, la présence de taches OCS doivent être signalée à l’association de race au moment de la demande d’enregistrement au livre généalogique ou si elle se développe après l’enregistrement. Pour certaines races, la déclaration d’OCS peut affecter le niveau de pureté éligible de l’animal pour l’enregistrement au livre généalogique.

Le vote est maintenant terminé.

Résultats du vote : Adoptée

Votes pour5
Votes contre4
Total des votes9

Archive de vote